La compagnie

Forte de deux décennies de présence sur les scènes françaises et internationales, la compagnie Les Objets Volants crée des spectacles originaux où le jonglage rencontre le cirque, la danse, le théâtre, les arts plastique ou encore les mathématiques. Elle touche le public en offrant à chaque création une relation unique entre les êtres humains et les objets.

L’expression « objets volants » rappelle à l’esprit le phénomène connu de longue date mais popularisé après la seconde guerre mondiale, le phénomène des « objets volants non identifiés », thème cher au genre de la science-fiction. Ce nom, « Les Objets Volants », choisi instinctivement à la naissance de la compagnie, révélait déjà certains traits qui guideraient nos recherches.

Outre la qualification des accessoires devenus volants par l’usage, on y entend des connotations de recherche scientifique, avec un mélange de rationalisation et d’imagination, d’utilisation de technologies au sens large et sous des formes diverses. Avec ces « objets volants », au sens de résidus lointains et sublimés d’armes primitives, ou bien au sens de projection de l’imaginaire collectif, il est peut-être toujours question de ce combat, sinon contre un ennemi dissimulé ou venu d’ailleurs, tout au moins avec nos paradoxes intérieurs.

Notre vision

Pour les jongleurs des Objets Volants, le jonglage est un moyen de s'épanouir et de dépasser ses limites ; c'est aussi un moyen de questionner, de comprendre et de changer notre monde. Nous voulons que la compagnie soit un lieu de recherche, de création, de rassemblement et de partage entre les jongleurs et le public.

Notre mission

Avec la compagnie, nous rassemblons des jongleurs, mais aussi des artistes et techniciens des métiers de la lumière, du son, des costumes, etc. Nous mettons notre existence au service de l'expression jonglée, et de son partage avec le public.
Nous nous appuyons sur une tradition représentée par Sergei Ignatov, Kris Kremo, Michael Moschen et Jérôme Thomas ; nous menons une constante exploration des possibilités du langage jonglé, nous transmettons une culture du jonglage, et avec elle des valeurs de créativité, de qualité et d'accessibilité.
Nous concevons des outils d'écriture et de transmission, nous élaborons un langage que nous faisons évoluer en questionnant les codes.
Nous construisons un répertoire que nous partageons avec le public, pour lui faire découvrir la richesse du jonglage, la virtuosité et l'inventivité des jongleurs.

Les Origines

La compagnie est née en 1999 de ses fondateurs Denis Paumier, Toon Schuermans et David Fischer, alors tout juste diplômés de la 10ème promotion du Centre National des Arts du Cirque de Châlons-en-Champagne. Le premier spectacle, Impers et Passes, est un trio qui mêle avec humour jonglage, théâtre, mouvement et musique. Depuis lors, de nombreuses créations ont vu le jour avec différents artistes sous la direction de Denis Paumier.

Le jonglage de la compagnie Les Objets Volants trouve ses racines dans l'explosion de la discipline en France, à la fin des années 1980. Quelques artistes et compagnies, comme l'Institut de Jonglage et Jérôme Thomas, innovent en proposant de nouveaux mélanges, et influencent les générations suivantes. Le Centre National des Arts du Cirque forme des artistes tels que Didier André, Thierry André, Jörg Müller, Mads Rosenbeck, Laurent Pareti... puis Denis Paumier, nourri et influencé par tous ses prédécesseurs.
Les conventions de jonglage permettent de nombreuses rencontres entre jongleurs de tous les pays. Les plus marquantes pour nous ont été celles de Maksim Komaro, Jay Gilligan, Ville Walo, Gandini Juggling, et d'autres encore.
Le festival "Dans la Jongle des Villes" initié par Jérôme Thomas, fait se rencontrer en 2001 à Malakoff (Paris) l'américain Michael Moschen, le russe Sergei Ignatov, et de nombreux jongleurs français, dont les Objets Volants. Ce moment restera fondateur dans le travail de la compagnie.
Forte de toutes ces influences, la compagnie développe son univers propre autour du jonglage et de la manipulation d'objets.